Performance des chauffe-eau solaires : l’évaluation d’Hydro-Québec

Pourquoi ne pas installer les capteurs à la verticale sur un mur extérieur, à la hauteur du rez-de-chaussée ?

Les avantages d’une installation verticale seraient multiples, affirme le Laboratoire des Technologies de l’Énergie (LTE) d’Hydro-Québec qui a étudié la question. Voici les résultats et conclusions d’une étude menée par le LTE et résumée en février 2011 dans L’Infobec, publication de l’organisme ASHRAE Québec. Lire la réplique du distributeur de systèmes solaires Jean-Pierre Bélisle de la compagnie ECHO Systeme. Selon lui et d’autres experts, les capteurs n’étaient pas installés optimalement pour une application d’eau chaude domestique. Plus de détails dans le numéro d’été 2011 de la Maison du 21e siècle.

>> Découvrez l’article au complet

Commentaires sur l’article: Bilan d’opération de systèmes solaires thermiques au LTE
Size : 16.5 kB Format : PDF

 

 

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Fermeture de piscine : mode d’emploi et trucs écologiques
Un chauffe-eau garanti 40 ans
Transition énergétique : solutions d’avenir
Programme Maisons efficaces d’Hydro-Québec : forces et faiblesses

3 Responses

  1. Peter

    Les avantages d’une installation verticale seraient multiples, affirme le Laboratoire des Technologies de l’Énergie (LTE) d’Hydro-Québec qui a étudié la question. Voici les résultats et conclusions d’une étude menée par le LTE et.
    http://vienne.co/vi-nu

  2. Lamnaos

    Journaliste de profession, André Fauteux s’est spécialisé en maisons saines et écologiques en 1990. Il a lancé en 1994 le premier magazine canadien en la matière bop nam, la Maison du 21e siècle, dont il est toujours l’éditeur et le rédacteur en chef.

Laisser un commentaire