Obtenez jusqu'à 600 $ d'aide financière en remplaçant votre vieux poêle par un appareil moins polluant. (aqlpa.org)

Obtenez jusqu’à 600 $ d’aide financière en remplaçant votre vieux poêle par un appareil moins polluant. (aqlpa.org)

Ressource renouvelable de choix, le bois a, au fil du temps, permis à des générations de ménages québécois de se chauffer. Mais aujourd’hui, plus question d’encourager l’emploi d’appareils traditionnels qui libèrent une grande quantité de fumée. Écologiques, les poêles, foyers et fournaises modernes ont la cote, comme en témoignent les nombreuses innovations dans le domaine.

Depuis septembre 2009, le Québec exige que les appareils de chauffage au bois fabriqués et vendus dans la Belle Province soient homologués, que ce soit par la norme EPA de l’Agence de protection de l’environnement américaine, ou par la norme CSA B415.1 de l’Association canadienne de normalisation (ACNOR). Ces appareils ont l’avantage d’être sécuritaires et sans danger pour la santé car ils émettent une quantité minime de particules fines, substances polluantes responsables de la couleur bleu-noir de la fumée.

Le poêle Osburn 5000.

Le poêle aux granules Osburn 5000, de SBI International.

Pourtant, 80 % des appareils actuellement en fonction ont été installés il y a au moins 23 ans, problème que dénonce Jean-François Fauteux, président du distributeur Maison DF et vice-président de l’Association des professionnels du chauffage (APC). « Ils produisent de 60 à 80 grammes/heure de particules fines, ce qui est énorme », affirme-t-il, sachant que d’aussi fortes émissions sont associées au déclenchement ou à l’aggravation des maladies cardiovasculaires et respiratoires. La norme EPA, qui est selon lui désuète, a été fixée à 7,2 grammes/heure, alors que la plupart des dispositifs modernes respectent la norme de l’État de Washington (4,5 gr/h).

Des subventions pour assainir l’air

Prêts à troquer votre vieux poêle ou foyer pour un appareil homologué? Le programme « Changez d’air! », créé par l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA), permet aux Québécois de bénéficier d’une remise sur achat pouvant atteindre les 600 $, à condition de résider dans l’une des plus de 400 municipalités participantes. En effet, les systèmes de chauffage à haute efficacité réduisent l’accumulation de créosote, un goudron inflammable à l’origine des feux de cheminée. Desjardins Assurances accorde d’ailleurs aux adhérents à ce programme une réduction de 100 $ sur leur prime d’assurance habitation.

« Quand les appareils certifiés EPA brûlent la fumée, que les gaz sont consumés à une température de 1 200 degrés, il en résulte une combustion qui renvoie 30 % plus de chaleur dans l’air intérieur et des émissions en deçà de 4 gr/h », explique M. Fauteux. Selon lui, il faut cependant prendre avec des pincettes les cotes d’efficacité des poêles à bois, alors qu’il n’existe toujours pas de test standardisé pour vérifier leur performance énergétique. Cette lacune devrait néanmoins être comblée dans la phase III de la norme EPA, prévue pour 2015.

« La performance dépend du combustible, ainsi que de la tire et de l’isolation de la cheminée (une cheminée plus chaude améliore la combustion). Préférez un tuyau noir double et une cheminée intérieure avec le moins de joints possible. »

L’allumage par le haut assure que le feu sera plus chaud et donc plus efficace et plus propre dès le départ.(tempcast.com)

L’allumage par le haut assure que le feu sera plus chaud et donc plus efficace et plus propre dès le départ.(tempcast.com)

Le président de Maison DF souligne que la plupart des appareils homologués EPA démontrent une très bonne efficacité et transfèrent probablement 75 % à 80 % de la chaleur du combustible dans l’air intérieur. « Mais les manufacturiers ont tous des approches différentes dans le but d’optimiser la performance, précise-t-il, citant en exemple les briques à feu isolées et légères du fabricant canadien Pacific Energy, qui émettent la chaleur plus rapidement. Pas moyen de savoir sur quels critères les compétiteurs se basent, d’où la possible confusion des consommateurs lorsque l’un d’eux avance un chiffre précis. »

Alors que les foyers de masse et les fournaises servent de systèmes de chauffage central, les poêles et foyers assurent généralement un chauffage d’appoint. Alimentés de bûches ou de granules, ils utilisent une ressource locale dont la combustion est en théorie carbone neutre. En effet, à volume égal, le bois en combustion libère la même quantité de dioxyde de carbone (CO2) que celle que l’arbre avait capté dans l’air et stocké durant sa croissance, mais ce dégagement de CO2 se fait beaucoup plus rapidement que lorsqu’un arbre pourrit. Par ailleurs, la majorité du bois récolté pour le chauffage est encore vivant : il est plus écologique de l’abattre pour construire en bois (ce qui permet de stocker son carbone à long terme) plutôt que pour le brûler. D’où l’importance d’utiliser un appareil de chauffage haute efficacité car il consomme moins de bois pour produire autant de chaleur qu’un appareil moins performant.

Nouveaux appareils

Maison DF est le principal distributeur de poêles et foyers haut de gamme au Québec. En 2013, voilà qu’il continue d’innover en présentant de nouveaux modèles qui se démarquent.

focus

Le Focus 2 faces de Foyers RSF.

Fabriqué à Saint-Jérôme par Foyers RSF (division de Cheminées ICC), le foyer Focus 2 faces est nanti d’une porte vitrée sur chacune de ses deux façades d’acier et permet d’opter pour une apparence traditionnelle ou contemporaine. Inspiré du modèle Oracle 2, foyer à deux faces le plus performant de sa catégorie, il peut chauffer de façon optimale 1 000 pieds carrés pendant environ quatre heures. Lors de la combustion des gaz, laquelle se fait par un déflecteur parsemé de trous, on assiste à une véritable pluie de flammes.

Puissant, le Jøtul 45 a été conçu pour chauffer une maison de 2 000 pieds carrés. Poêle à bois autoportant de style classique, il combine les propriétés convectives de l’acier et radiantes de la fonte, ce qui fait de lui un appareil hybride offrant un confort supérieur par grands froids. Doté d’une boîte à feu de 2,2 pieds cubes et d’une grande vitre, cet appareil norvégien fabriqué aux États-Unis a été conçu pour les amateurs de spectacles flamboyants.

Chez Pacific Energy, la nouvelle gamme Neo utilise une brique à feu qui permet à la chaleur de se dissiper rapidement dans l’espace. Elle propose deux modèles (boîte à feu de 1,5 ou 2,6 pi³) émettant moins de 3 grammes de particules fines à l’heure et pourvus d’un mécanisme qui réduit automatiquement l’entrée d’air lorsque le poêle atteint sa température optimale. De style contemporain et munis d’une grande vitre autonettoyante, ces appareils peuvent être encastrés ou installés sur pattes, en plus d’être personnalisés grâce à la vaste sélection de couleurs de porcelaine offerte.

Le TC120, de Town and Country (division de Pacific Energy), consiste en un foyer linéaire radiant d’inspiration italienne. Conçu conjointement avec le fabricant européen Piazzetta, sa façade fait 47,2 pouces de long et s’adapte à divers décors, alors qu’une gamme de contours esthétiques a été développée pour lui donner une touche de style. Pourvu d’une immense porte à pentures qui s’ouvre sur un intérieur de céramique réfractaire de marque Aluker, technologie qui permet d’emmagasiner puis de diffuser une grande quantité de chaleur, il donne lieu à d’imposants spectacles de flammes. (Vidéo) Prix : environ 8 000 $.

Le poêle aux granules Eurstar, d'Enerzone.

Le poêle aux granules Eurostar, de la gamme Enerzone.

Granules et biomasse

Lancés il y a un an, les poêles Enerzone EuroStar (environ 3 500 $) et Osburn 5000 (3 600 $) ont la particularité de brûler, en plus des granules, des combustibles de biomasse granulés aussi économiques que l’écorce et le panic érigé (espèce d’herbe graminée). Ces appareils à allumage électronique peuvent être contrôlés à distance. Ils sont fabriqués par SBI International, principal manufacturier québécois de systèmes de chauffage au bois (marques Drolet, Valcourt, Osburn, etc.).

D’une puissance maximale de 50 000 BTU (unités thermiques britanniques), ils peuvent contenir 70 livres de granules et ont une autonomie de combustion d’au moins 40 heures. Leur efficacité de 78 % (transfert de chaleur de la bûche à l’espace intérieur dans des conditions optimales) et leurs faibles émissions de particules fines (moins de 2,5 gr/h) sont confirmées par l’US EPA.

Ces deux appareils ne varient qu’en termes d’esthétisme : l’Eurostar peut être muni de panneaux d’acier rouge, crème ou noir, alors que l’Osburn 5000 n’est disponible qu’en noir.

L’Eclipse, du fabricant américain St. Croix, est un poêle à granules d’apparence contemporaine de 54 000 BTU. Imposant en taille mais peu encombrant, il est muni d’un brûleur qui pivote automatiquement pour se nettoyer après deux heures de combustion. Sa grande trémie, qui peut contenir 85 livres de granules, donne lieu à de longues périodes de combustion et à la diffusion d’une grande quantité de chaleur, d’où son efficacité nette de 85 %.

Le poêle aux granules 958, de Piazzetta.

Le poêle aux granules 958, de Piazzetta.

Sur le marché dès la fin de cet automne, le poêle 958 de Piazzetta met de l’avant une technologie italienne dirigeant la chaleur aux pieds, ce qui limite la stratification des températures du sol au plafond. D’apparence contemporaine, il peut être recouvert d’un des trois styles de porcelaine proposés et muni de panneaux d’acier émaillé. Comme plusieurs appareils haut de gamme, il permet l’ajout de conduits pour faire circuler la chaleur dans d’autres pièces. Efficace à 92 %, il s’agit de l’appareil de sa catégorie le plus abordable et compact que Piazzetta ait jamais fabriqué.

Les fournaises

Alors que les fournaises au bois nécessitent une constante alimentation en bûches, celles à granules ont la particularité de s’alimenter elles-mêmes à partir d’un réservoir, d’où leur grande autonomie.

Nouvellement distribuées par Écosolaris, entreprise de Sainte-Agathe-des-Monts spécialisée en systèmes d’énergies renouvelables, les fournaises hybrides FlexFuel de la gamme WoodMaster (appareils fabriqués aux États-Unis par Northwest Manufacturing) ont l’avantage de pouvoir brûler des bûches ou des granules. Le chauffage à eau chaude coûte 9 000 $ lorsque sont exclues les options comme le réservoir de stockage et le bras d’alimentation automatique.

Peu polluantes avec des émissions aussi basses que 1,3 gr/h, ces fournaises affichent une efficacité de 92,5 %. Elles sont offertes en deux niveaux de puissance – 30 kilowatts (100 000 BTU) ou 60 kW (200 000 BTU) – et peuvent être installées tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Par ailleurs, l’entreprise propose des fournaises à granules plus abordables, à air chaud ou à eau chaude, dont un modèle rénovateur qui permet de remplacer le brûleur à gaz d’une chaudière pour environ 4 000 $.

La fournaise au bois Heatmax.

La fournaise au bois Heatmax.

Pour sa part, SBI International fabrique deux nouvelles fournaises au bois à haute efficacité énergétique : la HeatMax et la Toundra (2 000 $) de la gamme Drolet. L’acheteur a la possibilité d’installer lui-même son réseau de ventilation, les conduits nécessaires se vendant en quincaillerie. Toutes deux efficaces à 82 %, elles ne diffèrent qu’au niveau esthétique : le premier modèle est noir avec des panneaux argent, et le second, gris pâle.

En conclusion

Le chauffage au bois avec des appareils modernes est un outil privilégié des Québécois pour se chauffer à partir d’une ressource renouvelable locale gérée durablement. Le bois contribue à notre autosuffisance énergétique, tout en assurant notre confort et en rassemblant les êtres chers autour du feu apaisant et inspirant. Et la bonne nouvelle, c’est que ces appareils sont de plus en plus écologiques. « Des centaines de tonnes d’émissions de particules fines ont été réduites dans les cinq dernières années grâce aux programmes de changement de poêles », soutient Jean-François Fauteux, qui salue au passage l’initiative de l’AQLPA dans la mise sur pied du programme « Changez d’air! ». Une initiative qui a le potentiel de remplacer des milliers d’autres appareils désuets par des appareils à la fine pointe si d’autres municipalités y adhèrent.

Pour en savoir davantage

changezdair.org
ecosolaris.ca
maisondf.com
poelesfoyers.ca
sbi-international.com
valcourtinc.com
Le guide du chauffage au bois résidentiel (SCHL)

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Collectivités viables : les modèles selon Emmanuel Cosgrove (réservé)
Les foyers de masse bientôt certifiés par l’US EPA? (réservé)
Pourquoi Bourcier Ventilation préfère parfois le système Minotair
Pomper le chaud et le froid (réservé)

14 Responses

  1. Claudine Dufour

    Bel article! Par contre, vous ne parlez pas de la fournaise à granule Harman qui semble aussi très performante. C’est justement le modèle que je vais me faire installer dans quelques jours par une entreprise de mon coin qui en sont dépositaire et qui la connaisse très bien. Comme installation supplémentaire, un silo pouvant contenir 3 tonnes de granules (cubex)livrées en vrac alimentera automatiquement la fournaise. Cette fournaise, de type  »boiler » (Harman PF105), me permettra en plus de chauffer l’eau de mon réservoir à eau chaude et ma piscine creusée. À suivre…

    1. Richard Routhier

      Mme Dufour, avez termine l’installation de votre &&bouilloir&& Harman, satisfaites ?
      Pourriez-vous me fournir le nom de votre entrepreneur.

      Merci,

      1. Claudine Dufour

        Terminé mais très insatisfaite alors si vous voulez me fournir votre adresse de courriel je pourrais vous en parler…

        1. Ginette Roy

          j’aimerais savoir pourquoi vous n’êtes pas satisfaite de votre fournaise Harman puisque j’avais l’intention d’acheter ce genre d’appareil.

          merci

          1. Claudine Dufour

            Mme Roy, vous pouvez communiquer avec moi au 819-983-3746. Je vous le déconseille vivement à moins d’avoir une bonne capacité à gérer le stress.

  2. francosi dubrous

    en complement de cet article, veuillez noter que les produits Quadra-Fire ont une efficacite energetique tres haute. parmi les foyers testes aux labos de CanmetENERGIE a Ottawa, ce sont ceux qui sont parmi les meilleurs.

  3. Claudine Dufour

    J’ai eu une très mauvaise expérience avec l’achat d’une chaudière aux granules Harman PB105 installée en novembre 2013. Avec toute les modifications apportées à la plomberie, cela a représenté plus de 27 000$ d’investissement. Résultat, beaucoup de fumée nauséabonde, coût de chauffage très élevé et efficacité médiocre pour ma grande maison. Alors, pour ceux et celles qui voudraient s’engager dans une telle dépense, il me fera plaisir de partager mon expérience avec vous.

    1. Pradères Marion

      Bonjour, nous venons de faire faire un estimé pour l installation d une fournaise à granule Harman avec un systeme d’air pulsé, je serais curieuse d’en savoir plus sur vôtre expérience.
      Merci

  4. Jocelyn Renaud

    J’aimerais savoir si les poeles a bois vendu du coté Européen souvent a de tres bon prix directement sur internet respect les normes antipolution du Québec!
    Je m’interesse a un modele 8kw en fonte avec rendement de 78%. On affiche le modele comme tres peut polueur de style moderne.
    Merci

  5. Moi, j’aime personnellement un foyer bien chauffé soit par le bois, soit par le gaz pendant l’hiver. Mais, il est important aussi qu’on s’assure que le bois et la fournaise qu’on a chez nous sont écologiques et bons pour l’environnement. En tout cas, je vous remercie de ce petit partage sur le chauffage au bois, et je vous souhaite une bonne continuation.

Laisser un commentaire