L’abeille et la ruche – Manuel d’apiculture écologique, Alain Péricard, Écosociété, 2019, 312 pages. Préface de Pierre Rabhi
Victimes des ravages de l’agriculture industrielle et chimique, les abeilles voient leur population gravement menacée dans plusieurs régions du globe. Leur vitalité étant un des indicateurs de la santé de la biosphère, il devient urgent de développer une apiculture écologique qui s’inscrit dans un vaste mouvement de révolution biologique en agriculture.
Faire découvrir le monde des abeilles, comprendre leur sensibilité et partager de bonnes pratiques apicoles, tels sont les objectifs de ce manuel. Ayant développé un petit rucher (35-40 ruches) dont la tenue est respectée de ses pairs, Alain Péricard partage avec une grande générosité le fruit de son expérience et son savoir pour accompagner toute personne aspirant à se lancer ou à se perfectionner en apiculture. Qu’il s’agisse de connaissances théoriques et techniques ou de précieuses habiletés physiques, manuelles, visuelles, voire olfactives et auditives, ce livre vous apprendra :
• les bases de la biologie de l’abeille et ses interactions avec l’environnement;
• les ressources nécessaires pour installer vos ruches, sur quel site;
• l’équipement et les outils indispensables pour accomplir les différentes tâches lors des visites de ruches tout au long de la saison apicole;
• comment identifier, prévenir et protéger ses ruches des maladies, parasites et prédateurs, et comment maintenir la bonne santé des colonies;
• les techniques spécifiques aux interventions qui concernent la reine et la sélection génétique;
• comment extraire, utiliser et transformer le miel et les autres produits du rucher ;
• comment favoriser des colonies vigoureuses au terme de la période critique de l’hivernage.
Inscrivant sa démarche dans la nécessaire reconfiguration de nos rapports avec la nature, l’auteur expose en outre tout ce que nous apporte la fréquentation des abeilles, collectivement et individuellement, et leur importance pour l’environnement, l’alimentation, la santé et pour notre plaisir. Richement illustré et rédigé par un apiculteur d’expérience, ce livre vient combler un grand besoin en offrant au public le premier véritable manuel d’apiculture écologique dans l’espace francophone.
«Le temps d’aimer et de prendre soin de la vie à laquelle nous devons la vie est plus que venu. Au-delà d’un simple vade-mecum, cet ouvrage est, par son écriture et son propos, un témoignage. Nul doute que le lecteur de cet ouvrage sera gratifié d’une belle initiation comme j’en ai eu moi aussi le privilège.»
– Pierre Rabhi, extrait de la préface

La permaculture : en route pour la transition écologique, Grégory Derville, Terre Vivante, 2018, 192 pages.

Bien au delà de la technique de jardinage à laquelle elle est trop souvent réduite, la permaculture est tout à la fois une philosophie, une science, un ensemble de techniques ou de pratiques, et une stratégie. Une philosophie qui nous invite à adopter un positionnement bienveillant, à être dans une posture d’observation constante, à envisager les opportunités plutôt que les problèmes, à considérer les situations dans leur ensemble plutôt que fragmentées…

Applicable à de nombreux domaines (jardinage, éco-construction, gestion de l’eau…), la permaculture apparaît de plus en plus comme la solution qui nous permettra de répondre à l’ampleur de la crise écologique qui s’annonce.

Changer nos modes de vie pour produire nous-mêmes une plus grande part de notre alimentation, mieux préserver nos sols, économiser davantage l’eau et l’énergie.

Grégory Derville enseigne à l’Université Lille, où il donne notamment des cours sur les politiques environnementales et de développement durable. Il est très impliqué dans plusieurs associations écologistes à Beauvais, où il vit actuellement, et il a participé activement à la création du collectif « Beauvais en transition ».

Petit guide amusant pour écolos débutants – 50 gestes qui peuvent tout changer, Sarah Bienaimé, Terre Vivante, 2018, 112 pages.
« Mais qu’est-ce que je peux faire pour sauver la planète? » Vous vous posez sans doute cette question tous les jours. Sarah Bienaimé et Michal Szlazak aussi.
Dans ce livre, Sarah propose 50 gestes écolos clairement expliqués pour diminuer votre impact environnemental au quotidien. Michal, lui, les a illustrés avec un grain de folie, parce que le rire est le meilleure antidote pour sortir de la sidération.
Les solutions sont proposées par niveau de difficulté : à vous de mettre le curseur où vous pouvez et de progresser à votre rythme.
• Niveau 1 : je débute (avec des gestes vraiment fastoches)
• Niveau 2 : je passe à la vitesse supérieure (avec des gestes à ma portée)
• Niveau 3 : j’y prends goût (avec quelques défis à relever)
• Niveau 4 : je deviens expert (quand on n’a plus peur de rien !)
• Niveau 5 : je change de mode de vie (les gestes pour mettre en cohérence choix et valeurs)
Tous les domaines sont abordés (numérique, équipement, alimentation, énergie, transport, etc. ) de manière dédramatisée, concrète, humoristique et décomplexée. Ici, pas de ton culpabilisant contre-productif mais de la bienveillance et des solutions concrètes pour vous aider à agir pour la planète.
Un petit geste très facile pour commencer? Un picto « Pub non merci » apposé sur la boîte aux lettres, et c’est un arbre sauvé chaque année! Imaginez si on en met sur toutes les boîtes…
Grâce au Petit guide amusant pour écolos débutants, découvrez tout ce que vous pouvez faire pour prendre soin de la planète.
Ensuite votre mission c’est de montrer aux autres. Comme ça, tout le monde s’y met… et ça change tout!
Dingue de cuisine depuis toujours, Sarah Bienaimé a développé au fil des années une cuisine tout en couleurs, sauvage, un peu toquée, végane et sans gluten. Elle partage son amour de la cuisine végétale sur le blog « Sarah cuisine végé ». Auteure culinaire pour les éditions Terre Vivante et Gallimard-Alternatives, Sarah est également chroniqueuse pour la presse et consultante.

Carnets de WOOFING – Partager le quotidien des fermes bio, Jean-Jacques Fasquel, Terre Vivante, 2018, 96 pages.
Pour donner du sens à vos vacances. Récolter les pommes de terre et les artichauts, planter la vigne, traire les brebis et fabriquer des fromages, participer à un chantier de construction terre-paille … À l’heure de la prise de conscience écologique, le WWOOFing, alternative éco-touristique solidaire, fait de nombreux adeptes, mais reste malgré tout encore peu connu du grand public
Ce petit guide sera d’une grande aide pour préparer ces vacances d’un nouveau genre, en mode « solidarité active » : comprendre ce qu’est le WWOOFing, apprendre à choisir et préparer un séjour, connaître les règles de savoir-vivre en usage chez un hôte, gérer les éventuelles difficultés. L’auteur partage ses expériences au travers d’un « journal » de bord détaillé, tenu au jour le jour lors des séjours de WWOOFing qu’il réalise tous les ans depuis une dizaine d’années. Et si le WWOOFing se pratique partout dans le monde, cet ouvrage a pris le parti de se concentrer sur le WWOOFing en France, par choix écologique pour limiter les déplacements.
Un avant-goût de ce que peut être le WWOOFing en attendant de le pratiquer soi-même, fort de tous les enseignements recueillis dans ce livre !
Jean-Jacques Fasquel a changé de vie il y a 10 ans quand il a compris que son mode de vie n’était pas soutenable. Pionnier du compost collectif en pied d’immeuble à Paris, il est devenu Maître-Composteur. Il est par ailleurs le créateur et l’animateur bénévole du jardin Santerre. Apiculteur amateur, il s’est aussi formé à la permaculture. Enfin, il écrit sur les thématiques écologiques pour des éditeurs, des entreprises, des médias ou ses différents blogs.

Au bonheur des arbres – Comment ils nous ressourcent et nous font du bien, collectif, Terre Vivante, 2018, 208 pages.
Lequel d’entre nous ne s’est jamais arrêté devant un arbre et senti attiré l’espace d’un instant, sans trop savoir pourquoi ?
On aime à contempler les arbres de son jardin ou du parc d’à côté, on apprécie leur ombrage, on sent bien qu’ils éloignent le stress. Et pourtant, emportés par l’accélération de nos vies, nous ne savons plus profiter de cette inépuisable source d’énergie.
Les travaux scientifiques récents nous permettent de commencer à percer leurs mystères, et on pressent même qu’ils seraient peut-être plus évolués que nous. Contraints à l’immobilité, ils ne vivraient pas sans une forme d’intelligence biochimique. Ils prouvent également que le contact avec l’arbre apporte un réel bien-être psycho-physique.
Voici 50 arbres rassemblés dans cet ouvrage, tous porteurs d’histoires et de savoirs à dé-couvrir. La plupart sont très familiers. On découvrira l’aulne, arbre des sorcières et des gibets, l’olivier, arbre de paix, le tilleul protecteur, le hêtre, arbre de la confiance en soi, le buis, symbole de longévité, le tendre et humble néflier, le frêne, image de l’audace… Pour chacun sont rassemblés des textes qui apportent un point de vue différent et complémentaire sur l’arbre considéré :
• Un encart « mythes, légendes » revient sur les histoires qui ont accompagné l’arbre depuis des millénaires, de la mythologie grecque aux contes nordiques en passant par des références bibliques. Quelle place cette variété d’arbre a occupé dans le cœur des hommes des temps anciens ?
• Une fiche signalétique précise les caractéristiques physiques de l’arbre, le type d’habitat ou de culture, mais aussi répertorie des cas exceptionnels, de longévité par exemple. Cette fiche est accompagnée d’une illustration type botanique (branche, feuille, etc.)
• Les propriétés médicinales : quels bienfaits thérapeutiques pouvons-nous tirer de cet arbre ? On retrouvera ici la description des pouvoirs guérisseurs, ainsi que la méthode pour tirer parti des fleurs, racines, écorces, feuilles, etc.
• Les pouvoirs énergétiques : enfin, ce texte invite le lecteur à entrer en contact avec l’arbre de façon psycho-physique afin de vivre de belles expériences sensorielles. L’arbre est considéré comme une source d’énergie que l’on peut aller écouter et accueillir…
La description générale de chaque espèce fait le lien entre connaissances symboliques, empiriques, pratiques, thérapeutiques et découvertes récentes. Ainsi, elle replace l’arbre dans son environnement, ou détaille l’importance que les hommes lui accordent dans leur mode de vie (utilisation pour outils, instruments, constructions…).
Ce livre pousse de nouvelles portes, explore de nouvelles idées, qui ont toutes un point commun : le respect de l’arbre, indispensable source de vie sur notre planète. Nous avons besoin des arbres, autant qu’ils ont besoin de nous.

Maisons Anciennes du Québec volume 2, Perry Mastrovito, Broquet, 168 pages 27×27 cm.
Ce livre contient plus de 365 photos aux couleurs vives qui mettent en vedette (une fois de plus) plusieurs magnifiques maisons en pierre des champs et pièce sur pièce recouvertes de planches de bois et en crépi, construites pour la plupart dans les années 1700 et 1800. On retrouve même une maison dont la construction initiale remonte vers l’année 1650. Les riches images détaillées et inspirantes accompagnées de descriptions par l’auteur, un photographe professionnel primé, vous transporteront à nouveau dans le temps pour y découvrir l’ambiance apaisante et unique que les maisons anciennes dégagent.

Né à Montréal, Perry Mastrovito est un photographe professionnel primé depuis plus de 35 ans. Il se spécialise dans la photographie d’architecture résidentielle, de jardins privés et des paysages du Québec. Ses photos sont régulièrement publiées dans des calendriers grand-format et ont paru dans plusieurs revues et journaux imprimés et en ligne. Plusieurs de ses photos peuvent être commandées en ligne avec encadrement fait sur mesure incluant des affiches et des murales en papier peint préencollées. Perry est aussi l’auteur de cinq autres beaux-livres : Images du Québec, Maisons Anciennes du Québec, Le Québec ses Villes et ses Régions, Jardins Privés du Québec ainsi que Maisons en Bois Rond et Pièce sur Pièce du Québec. Pour proposer votre maison ou jardin pour ses projets de publications, envoyer un courriel à pmastro@look.ca

Drawdown. Comment inverser le cours du réchauffement planétaire, Paul Hawken, Actes Sud, 2018, 576 pages
Nous savons qu’il nous reste peu de temps pour agir. Un nombre toujours plus important de scientifiques nous mettent en garde : dans quelques années, il sera trop tard. Le changement climatique menace de défaire le tissu social, de saper les fondations mêmes de la démocratie et de précipiter la disparition de nombreuses espèces. Dont l’être humain.
Fort de cette urgence, Drawdown propose une feuille de route à l’usage des gouvernements, des territoires, des villes, des entreprises et de chacun d’entre nous. Plutôt que de baisser les bras, ce livre veut nous aider à surmonter la peur, la confusion et l’apathie, pour passer à l’acte.
Drawdown désigne le point de bascule à partir duquel la concentration de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, après avoir atteint un pic, se met à diminuer d’une année sur l’autre.
L’objectif de ce livre est de nous aider à engager cette bascule.
Pour y parvenir, Paul Hawken et soixante-dix chercheurs ont élaboré un plan inédit : quatre-vingts solutions pour inverser le cours du changement climatique. En décrivant leurs impacts positifs sur le monde fi nancier, les relations sociales et l’environnement, ils nous enjoignent à organiser notre action : commencer par ce qui aura le plus d’impact et construire une stratégie globale.
Nous disposons de tous les outils nécessaires, à nous de nous mettre au travail.
Né le 8 février 1946, Paul Hawken est un des écologistes les plus respéctés aux États-Unis et un spécialiste du climat. Environnementaliste, entrepreneur, écrivain et activiste américain, il a passé sa vie professionelle à faire évoluer la relation entre économie et environnement en conseillant chefs d’États et d’entreprises. Il est un pionnier de la refonte des modèles économiques vers des pratiques plus respectueuses de l’environnement. Il est le directeur exécutif du projet Drawdown. Il a écrit cinq succès de librairie publiés dans 30 langues et une cinquantaine de pays, dont The Ecology of Commerce (HarperCollins 1993) et Natural Capitalism: Creating the Next Industrial Revolution (Little Brown, September 1999) cosigné avec Amory Lovins du Rocky Mountain Institute.

La pollution électromagnétique – Toutes les clés pour comprendre les enjeux, Claude Bossard, Terre Vivante, 2018, 208 pages.
Objets connectés, wifi, Bluetooth, compteurs communicants… La technologie sans fil est devenue incontournable dans notre quotidien, pour tous et tout le temps. Revers de la médaille : elle utilise des ondes électromagnétiques de plus en plus nombreuses et puissantes, qui transportent des informations toujours plus lourdes. Ces ondes invisibles sont-elles pour autant anodines pour notre santé et notre environnement ?
Pollution électromagnétique expose les points fondamentaux à connaître pour forger son opinion sur le sujet et mettre en œuvre les solutions adaptées.
Cinq auteurs – électricien, ingénieur, biologiste, responsable politique, représentante de la société civile, personne atteinte du syndrome d’électrosensibilité – se sont réunis pour présenter dans cet ouvrage un tour d’horizon exhaustif et de haut niveau de la question : présentation des sources de rayonnements électromagnétiques, effets sur la santé, cadre législatif, évolution des technologies, moyens techniques pour se préserver des champs électromagnétiques, création d’une installation électrique biocompatible, zones blanches… .
Un propos très pointu et technique, qui répondra aux attentes de tous ceux qui veulent aller plus loin qu’une simple connaissance des règles d’usage généralement données à propos des objets connectés.

The Non-Tinfoil Guide To EMFs – How to Fix Our Stupid use of Technology, Nicolas Pineault, N&G Media, 2017, 240 pages.
Autrefois, Nicolas Pineault croyait qu’il fallait être fou pour croire que l’on pourrait se sentir plus jeune et faire disparaître des symptômes inexpliqués en un seul clic, en activant le « Mode avion » sur son téléphone cellulaire. Fou dans le sens de porter un chapeau en papier aluminium pour se protéger des radiofréquences/micro-ondes émises par les antennes et autres appareils de télécommunication sans fil.
Après avoir enquêté sur le sujet pendant quatre ans, il a publié ce livre à succès qui rappelle que nous croulons sous les preuves scientifiques indépendantes établissant un lien entre les champs électromagnétiques (CEM) et les technologies sans fil. Les risques accrus touchent notamment le cancer, l’infertilité, l’insomnie, les problèmes cardiaques, la dépression et une foule d’autres maladies neurologiques.
Ce « guide sur les CEM sans papier d’aluminium » est un livre simple et original qui partage une foule de trucs pour réduire votre exposition à cette nouvelle pollution du 21e siècle sans revenir à l’âge de pierre.
On y apprend :
Ce qu’ont en commun le téléphone intelligent, le routeur Wi-Fi et le à micro-ondes. (Ils émettent tous des micro-ondes nocives à des doses bien en-deçà de l’effet thermique.)
Pourquoi les décideurs et les scientifiques du monde entier débattent encore si les CEM sont nocifs. (Parce que la plupart citent les chercheurs financés par l’industrie et le gouvernement.)
L’électrohypersensibilité telle que popularisée dans l’émission télévisée « Better Call Saul » est-elle réelle ou dans la tête? La Suède l’a reconnue comme une déficience fonctionnelle, en 1995, et les huit pays nordiques européens comme une maladie professionnelle, en 2000.
Pourquoi porter un téléphone portable dans votre poche peut nuire à votre fertilité — 201 études le prouvent. Les micro-ondes réduisent la quantité, la viabilité et la motilité des spermatozoïdes.
Comment réduire son exposition aux CEM des téléphones portables de 84%. En le réglant sur le réseau 3G plutôt que sur le 4G.
Les risques de la technologie Bluetooth. Comme on porte ces appareils sur soi, vaut mieux les mettre en mode avion et choisir le Bluetooth de classe 3 qui émet 100 fois moins que ceux de classe 1. Certains écouteurs Bluetooth peuvent vous exposer à sept fois plus de rayonnements qu’un cellulaire tenu à distance du corps.
Les six plus importantes sources de CEM à la maison : les routeurs Wi-Fi, les émetteurs Wi-Fi inconnus, le panneau électrique, l’électricité sale, les erreurs de câblage et le courant résiduel sur la plomberie métallique.
Pourquoi les moniteurs pour bébé sont pires que les téléphones intelligents et les meilleures alternatives, comme la caméra D-Link branché à un câble Éthernet.
Nul besoin de prendre des risques en attendant un consensus scientifique. Depuis plus de 50 ans, suffisamment d’études suggèrent qu’il est sage d’appliquer le principe de précaution en matière d’exposition aux CEM. Lire notamment les rapports BioInitiative de 2007 et 2002 qui résument les études les plus importantes.
Ce livre se veut « la ceinture de sécurité technologique dont vous aurez peut-être besoin pour utiliser vos nouveaux gadgets en toute sécurité ». Toutefois, il faut se méfier de certains produits qu’il recommande, comme les couvertures réfléchissantes qui peuvent concentrer l’exposition aux CEM sur les parties du corps non protégées.
Nicolas Pineault se présente comme étant journaliste d’enquête. Selon sa page LinkedIn, il est bachelier en communication, rédaction et multimédia de l’Université de Sherbrooke, ancien rédacteur publicitaire chez TVA et spécialisé en marketing web et médias sociaux. Il écrit sur la santé naturelle depuis une dizaine d’années et a produit plusieurs vidéos et prononcé plusieurs allocutions sur les CEM.

Anxiété : sois mon invitée!, Johanne Lévesque et Sylvain Guimond, Un Monde Différent, 2018, 192 pages.
Dans ce deuxième tome de leur série « Pourquoi être ordinaire quand on peut être spécial ? », Johanne Lévesque et Sylvain Guimond expliquent et démystifient simplement et sans préjugés, comment naviguer entre stress, peurs, frayeurs, anxiété, angoisses, phobies, etc., et les maîtriser.
Lors de nos conférences, à la question : « Quels sont ceux parmi vous qui ont déjà eu des douleurs au genou, coude ou dos ? » Pratiquement tous dans la salle lèvent la main. Puis à la question suivante : « Qui a déjà souffert de dépression, burn-out, crises d’angoisse ou anxiété ? » Très peu se manifestent.
Voilà un comportement plutôt paradoxal, considérant qu’au Canada comme presque partout dans le monde occidental, les antidépresseurs et les anxiolytiques sont les médicaments les plus prescrits par les médecins, et qui confirme que tout ce qui a trait aux maladies mentales demeure un sujet tabou.
Par crainte du jugement des autres, les gens préfèrent taire leur mal. On sépare les problèmes d’ordre physique et mental, mais ne devrait-on pas englober tous ces maux ? Lorsqu’on parle d’anxiété, par exemple, il est certain que plus on nie le problème et plus on veut le cacher, plus il risque de grandir. Mais l’anxiété demeure réelle : elle peut briser des vies ! Alors plutôt que de l’ignorer et la repousser, si on l’invitait ?
Dans ce deuxième tome de leur série « Pourquoi être ordinaire quand on peut être spécial ? », Johanne Lévesque et Sylvain Guimond expliquent et démystifient simplement et sans préjugés, comment naviguer entre stress, peurs, frayeurs, anxiété, angoisses, phobies, etc., et les maîtriser.
Car être anxieux n’est pas une condamnation, et bien que l’anxiété puisse handicaper une vie, elle apporte aussi une énergie qui peut être un formidable moteur pour nous pousser à nous dépasser.
Docteur en psychologie du sport, SYLVAIN GUIMOND est chroniqueur à L’Antichambre (RDS) et l’auteur des best-sellers Vivre ses rêves… Pourquoi P.A.S. ?, Le hockey, c’est dans la tête, de même que On s’entend ? et Le Leadership et le succès : Une histoire de Q, chez le même éditeur.
Dre JOHANNE LÉVESQUE, neuropsychologue, a instauré le neurofeedback au Québec en 2002, dans le cadre de son projet postdoctoral, réalisé au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine. Projet qui lui a d’ailleurs valu des reconnaissances internationales. Cette approche permet, entre autres, d’améliorer les capacités d’attention en plus de diminuer l’hyperactivité, l’impulsivité et l’anxiété.

La magie relationnelle, Guy Finley, de l’Homme, 2018, 224 pages.
Est-il possible, au sein du couple, d’éviter entièrement les querelles destructrices?
Les relations de couple commencent souvent dans l’harmonie et la communion. Les situations difficiles semblent alors se régler d’elles-mêmes, comme par magie. Mais avec le temps, des insatisfactions et des tensions s’installent. Les besoins et les points de vue de chacun se mettent à diverger, rendant ardue la résolution des conflits qui en découlent.
Plusieurs voient les querelles comme un échange bénéfique pour le couple, mais Guy Finley remet en question cette croyance qui, selon lui, consiste à rejeter sa souffrance sur l’autre. Il nous invite plutôt à miser sur nos différences; nous deviendrons ainsi plus aimants et plus gentils les uns envers les autres. Rompons avec les vieilles habitudes qui nous maintiennent sclérosés dans les mêmes schèmes insatisfaisants et apprenons à aimer pleinement notre partenaire, sans vivre sous l’épée de Damoclès que constitue la perte!
La magie consiste à laisser l’amour trouver la solution.
Compositeur, arrangeur, acteur pour le cinéma et la télévision, Guy Finley a tout abandonné à la suite d’un voyage initiatique qu’il fit en 1979 en Inde et en Extrême-Orient. Cofondateur du programme d’épanouissement personnel Success Without Stress, directeur du centre Life of Learning Foundation, dans l’État de l’Oregon, il est l’auteur de nombreux best-sellers, parmi lesquels Lâcher prise (éditions de l’Homme, 2003). Il organise également des séminaires et donne des conférences dans le monde entier. Il a publié, aux éditions de l’Homme, Pensées pour lâcher prise (2004), Vivre et lâcher prise (2005), Une année pour lâcher prise (2007), Soyez votre propre lumière (2008) et Pensées pour ceux qui cherchent (2012).

Lâcher prise – La clé de la transformation intérieure, Guy Finley, de l’Homme, 2019, 256 pages.
Comment vous débarrasser de ce qui nuit à votre bonheur?
Peines d’amour, difficultés financières, conflits, phobies, angoisses: avez-vous l’impression de toujours buter sur des problèmes impossibles à résoudre? D’avoir en quelque sorte perdu le contrôle de votre vie? Guy Finley vous offre dans ces pages une solution merveilleuse et immédiate: le lâcher prise, l’abandon de tout ce qui vous entraîne dans des relations et des événements malheureux.
Nous nous agrippons tous à des attitudes néfastes: besoin de plaire, colère, vains désirs, mauvaises habitudes. Le fait de ne pas avoir su jusqu’à maintenant vous en affranchir ne signifie pas que vous en êtes incapable, mais plutôt que vous n’avez pas encore découvert l’outil exceptionnel de guérison que l’auteur vous propose.
Ses enseignements lumineux vous aideront à vous libérer de vos entraves. Il vous suffit pour cela de le désirer davantage que ce flanc de montagne auquel vous vous accrochez. Lâchez prise! Vous n’en serez que plus heureux.

Tout est toujours parfait – L’art d’accueillir ce qui est, François Lemay, Dauphin Blanc, 2017, 217 pages.
Fidèle à sa philosophie selon laquelle « Tout est toujours parfait ! », l’auteur nous propose de nous accompagner sur le chemin qui mène à la reconnexion par la pleine conscience. Avec son habileté à nous guider dans un style simple et sensible vers une meilleure compréhension de qui nous sommes vraiment, il nous éclaire le chemin un pas à la fois en utilisant tantôt l’humour et tantôt l’art du conteur.
Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir prendre conscience de nos forces intérieures afin d’arriver à vivre en cohérence et réaliser notre véritable potentiel. Mais arriver à connecter avec cette partie de nous, dans le « flow » de la vie et tout en accueillant ce qui est, n’est pas chose facile. Surtout lorsque le chemin pour y parvenir nous est complètement inconnu.
Fidèle à sa philosophie selon laquelle « Tout est toujours parfait ! », l’auteur nous propose de nous accompagner sur le chemin qui mène à la reconnexion par la pleine conscience. Avec son habileté à nous guider dans un style simple et sensible vers une meilleure compréhension de qui nous sommes vraiment, il nous éclaire le chemin un pas à la fois en utilisant tantôt l’humour et tantôt l’art du conteur.
Laissez-vous porter dans ce voyage vers la reconnexion et une compréhension plus vaste des enseignements de la nature, en réveillant votre intuition, en apprenant à demander pour recevoir et en évitant les pièges de la connaissance. Vous y apprendrez l’art d’accueillir ce qui est, afin de vous libérer des résistances et ainsi être la meilleure version de qui vous êtes vraiment.
Ce livre est la somme d’outils efficaces d’amélioration de soi, un véritable cadeau du ciel que nous offre l’auteur, emballé de beaucoup d’amour et de grandes vérités.
François Lemay est conférencier international et coach spécialisé en enseignement de la pleine conscience. Fondateur de l’Académie de pleine conscience Kaizen, il a cette facilité de vulgariser les principes de base de l’art de se réaliser pleinement et de les rendre accessibles à tous. Véritable leader de conscience, il incarne l’énergie du changement. François a ce don magique et inné de rassembler les gens et d’inspirer la possibilité. Il est aussi à la tête du plus grand mouvement de conscience sociale au Québec, Inspire-toi ! Ses enseignements sont aujourd’hui partagés dans de nombreuses écoles et s’adressent tout autant aux parents qu’aux éducateurs grâce à son précédent livre à succès dédié aux jeunes, Reconnecte avec toi.

Reconnecte avec toi – Apprendre à se comprendre par la méditation, François Lemay et Martine Cédilotte, préface du Dr Serge Marquis, Dauphin Blanc, 2017, 136 pages.
Découvre un trésor en toi grâce à la méditation et à la pleine conscience.
Coco est un jeune garçon aventureux qui partage mille et une découvertes qui l’ont aidé à se réaliser pleinement. Avec l’aide de son amie Martine l’illustratrice, ils arrivent à bien guider les jeunes et les plus grands dans leur aventure à la recherche des joyaux du coffre à trésor. Ce trésor est d’une valeur inestimable. Il permet à qui le reçoit de transformer sa vie, d’avoir confiance en soi, de calmer le hamster dans sa tête et de savourer pleinement le jeu de la vie.

Isabelle – Une âme en quête d’amour et de paix dans L’Au-delà, Michèle Morgan, Dauphin Blanc, 2018, 210 pages.
Michèle a repris sa plume pour relater la suite et le dénouement de cette histoire d’outre-tombe. Isabelle, cette jeune femme longtemps perturbée, dévoile ici sa quête d’amour et de paix à travers l’exploration des sphères de l’au-delà, de ses vies antérieures et de certains liens tissés au fil de ses passages sur terre.
Sans qu’elle s’y attende, et surtout sans y être préparée, Michèle Morgan entend un jour la voix d’une âme qui l’invite à raconter son parcours au royaume des morts. De cette rencontre, un premier livre a vu le jour : La Belle de l’Au-delà. On peut y lire le récit du suicide d’Isabelle, une auteure reconnue et estimée lors de sa dernière incarnation sur terre, et y découvrir le fascinant séjour de celle-ci dans le monde de l’au-delà.
De concert avec cette âme, Michèle a repris sa plume pour relater la suite et le dénouement de cette histoire d’outre-tombe. Isabelle, cette jeune femme longtemps perturbée, dévoile ici sa quête d’amour et de paix à travers l’exploration des sphères de l’au-delà, de ses vies antérieures et de certains liens tissés au fil de ses passages sur terre.
Grâce à cette communication intuitive est né Isabelle, un livre captivant et rempli d’informations pertinentes, parfois étonnantes, sur de multiples régions de l’au-delà. Rédigé à la façon d’un récit, presque d’un roman, il intéressera une multitude de lecteurs. ll favorisera notamment la compréhension de l’être humain et des différentes étapes de l’existence qu’il pourrait avoir à franchir pour atteindre la joie de vivre et la sérénité.
Auteure de renom, Michèle Morgan est avocate de formation et aujourd’hui retraitée. Femme de cœur ayant de multiples intérêts, elle se passionne notamment pour l’écriture, la santé, l’amour, les animaux et la musique. Elle est l’auteure de 8 livres qui lui ont mérité un vaste public de tout âge et de tout milieu, notamment le best-seller Pourquoi pas le bonheur?, qui s’est vendu à plus de 100 000 copies au Québec.

 

Auteur

Dernières publications


Vous aimeriez aussi
Bientôt dans une bibliothèque près de chez vous
Les 21 superaliments et assaisonnements anti-ondes
Lecture d’automne (2018)
Lectures d’été (2018)

Laisser un commentaire