Lectures hivernales inspirantes

 

radiance-indwelling-john-silverioRadiance in dwelling, John Silverio, silveriowritings.com, 2011, 202 pages.

John Silverio est un architecte du Maine que j’ai interviewé en 1991 et qui m’a récemment fait le plaisir de venir me rencontrer à Sainte-Adèle en route pour Toronto. Cet ouvrage inspirant présente les fondements philosophiques de son œuvre et est basé sur les notes qu’il a rédigées et les croquis et dessins qu’il a créés depuis quatre décennies. S’inspirant notamment de l’architecture vivante de Rudolf Steiner et de la Baubiologie (école de bioconstruction allemande), Silverio poursuit inlassablement ses recherches sur la qualité de radiance (l’énergie qui active tous les atomes de l’univers) et ses applications dans le design architectural. Il part de l’idée que les forces de la nature s’expriment à travers les formes, les matériaux, la géométrie, les changements sociaux, etc.  Pour cet inconditionnel des foyers de masse, des toits pointus et des matériaux naturels, locaux et imparfaits comme les bardeaux de cèdre, l’architecture doit centrer l’esprit humain sur son évolution vers le divin, inspirer la méditation, canaliser l’énergie pour mettre la vie en valeur et non l’épuiser. Selon lui, construire est un acte sacré. Les petits temples qu’il conçoit sont donc compacts et en harmonie avec la nature; ils ne s’étendent pas, ne la consomment pas. Ce livre, qui devrait être lu par tout concepteur ou amant de bâtiments, est une succession de perles de sagesse. Parmi lesquelles : « L’architecture est en pleine vue de tous pour nous permettre de juger de la sagesse – ou du manque de sagesse – d’une culture », « Peu de gens ont déjà écrit de poèmes sur les plinthes électriques qui peuvent se comparer à ceux écrits sur les foyers » et « La plupart des matériaux modernes n’ont aucun mystère, aucune merveille, et donc aucun sens profond. Ils sont purement utilitaires et ne parlent pas à l’âme ». Silverio est aussi l’auteur de The Book of the Hut sur l’essence de l’habitation primaire et Hearthspire – Designing Wood-Heated Houses.

Voici d’autres livres de qualité que je vous recommande (je reproduis essentiellement ici les présentations des éditeurs mais vous fait grâce des guillemets).

 

broquet-mastrovito-maisons-en-bois-rond-et-piece-sur-piece-du-quebecMaisons en bois rond et pièce sur pièce du Québec (Log Homes of Quebec), Perry Mastrovito, Broquet, 2016, 168 pages grand format.

Maintes fois primé, Perry Mastrovito est un photographe professionnel montréalais depuis plus de 30 ans. Dans ce livre, ses 375 magnifiques photos couleur et textes transmettent et révèlent l’âme, l’ambiance et la chaleur que les maisons en bois rond et pièce sur pièce symbolisent et plus encore. L’architecture et les fabuleux décors intérieurs inspirés de l’époque des pionniers à la conception moderne et rustique chic d’aujourd’hui vous surprendront. Les images d’escaliers façonnés à la main, des cadres de lits, des tables à manger, des luminaires, etc., pour la plupart construits par des artisans et ébénistes québécois ou par les propriétaires eux-mêmes, sauront vous charmer par leur beauté rustique, leur simplicité et leur ingéniosité. Dans cet ouvrage, l’auteur a visité Laval, la Montérégie, Lanaudière, Montréal, les Laurentides, Portneuf, les Cantons-de-l’Est, l’Outaouais et la Mauricie, afin d’y découvrir des bâtiments typiques du Québec. Perry Mastrovito est aussi l’auteur de quatre autres beaux livres : Images du Québec, Maisons anciennes du Québec, Le Québec, ses villes et ses régions ainsi que Jardins privés du Québec. Ce dernier ouvrage lui a permis de remporter le prestigieux prix Silver Award of Achievement 2015 dans la catégorie « Livre de photos » de la Garden Writers Association. En octobre de cette année, il a reçu le prix « 2016 Honorable Mention » pour son beau-livre Maisons Anciennes du Québec à la suite de sa participation au concours de photographie International Photography Awards 2016 commandité par The Lucie Foundation aux États-Unis.

 

et-si-la-beaute-rendait-heureuxEt si la beauté rendait heureux, Pierre Thibault et François Cardinal, La Presse, 2016, 208 pages.

La beauté attire le regard. Elle fascine. La beauté des gens, mais aussi celle des lieux, des maisons, des rues et des villes. Il est étonnant de constater la force de l’émotion vécue devant un paysage à couper le souffle, dans une maison superbe ou sur une place publique ouverte et accueillante.
Et si la beauté rendait heureux ? Si elle était nécessaire au bonheur ? C’est la conviction que partagent l’architecte Pierre Thibault et le journaliste François Cardinal. Ils en font la démonstration dans un dialogue pénétrant qu’ils mènent dans cinq lieux où beauté et bonheur se côtoient et se nourrissent. Quatre de ces espaces ont été créés ou aménagés par Pierre Thibault. Le cinquième, Copenhague, est une ville réputée pour son innovation en architecture et design urbain.
Ce livre inspirant donne envie de côtoyer la beauté au quotidien et de bâtir un environnement où l’on puisse se poser, se réjouir et vivre ensemble.

 

toit-bois-bardeauToit. Bois. Bardeau. Guide Technique, Patrick Quirion et Mireille Brulotte, Centre de conservation du Québec, Les Publications du Québec, 2016, 212 pages.

Que vous soyez propriétaire, artisan, architecte ou entrepreneur, vous trouverez, dans ce guide technique, les réponses à vos questions.

Cet ouvrage de référence complet, didactique et méthodique se révèle essentiel à la réussite de votre couverture de bardeaux de bois, tant pour un bâtiment ancien que pour un bâtiment contemporain.

Plus de 200 illustrations et dessins techniques détaillés vous guideront, pas à pas, dans votre projet.

Les deux auteurs livrent dans cet unique titre sur le sujet une expertise de pointe adaptée au contexte nord-américain.

 

ecosociete-la-revolution-de-l-agriculture-urbaineLa révolution de l’agriculture urbaine, Jennifer Cockrall-King, Écosociété, 328 pages, 2016.

En quête de solutions de rechange au système agro-industriel, si néfaste pour la santé et pour l’environnement, des hommes et des femmes du monde entier se mobilisent depuis une quinzaine d’années pour ramener la production et la distribution des aliments au cœur de nos villes. Alliant savoir-faire agricoles ancestraux et innovations écologiques, ils sont de plus en plus nombreux à se lancer dans la production biologique de proximité. Un peu chaotique, totalement libre et spontanément décentralisée, c’est la révolution de l’agriculture urbaine!

Dans ce récit captivant, qui se lit comme un carnet de voyage, Jennifer Cockrall-King part à la rencontre des protagonistes du mouvement et témoigne du foisonnement des initiatives en cours dans une dizaine de villes d’Europe et d’Amérique du Nord ainsi qu’à Cuba. Plants de tomates et fines herbes sur les balcons, poulaillers dans les cours arrière, ruches sur les toits, vignobles urbains, jardins communautaires, maraîchage intensif dans des serres commerciales, forêts nourricières, aquaponie, fermes verticales : ces pratiques, respectueuses de la Terre, laissent entrevoir un tournant majeur non seulement dans notre façon de nous alimenter, mais aussi dans notre conception même de l’espace urbain.

Cessons d’être de simples consommateurs de nourriture et cultivons nos aliments, au moins en partie! Ce livre, enrichi d’un chapitre inédit sur Montréal d’Éric Duchemin et Jean-Philippe Vermette, saura procurer des sources d’inspiration et de motivation à tous ceux et celles qui se préoccupent de leur alimentation et qui souhaitent se reconnecter avec leur environnement. Comme le dit un urbainculteur rencontré par Jennifer Cockrall-King : « Ce n’est […] que la pointe de la laitue iceberg! »

ecosociete-permaculture-humaine

 

Permaculture humaine – Des clés pour vivre la Transition, Bernard Alonso et Cécile Guiochon, Écosociété, 2016, 208 pages.

Réchauffement climatique, crise économique, urbanisation galopante… Un nombre croissant de personnes prennent conscience qu’un changement de comportements est inéluctable, tant individuellement que collectivement. Mais comment mettre nos modes de vie en adéquation avec les ressources disponibles sur la planète? Comment nous préparer à vivre sans énergies fossiles? La permaculture humaine offre des clés pour répondre à cette délicate période de Transition.

La permaculture est une approche systémique qui permet de créer des écosystèmes viables en s’inspirant des lois de la nature. Surtout envisagée dans son application agricole depuis une quarantaine d’années, elle est ici considérée dans son sens le plus large : aujourd’hui, les pionniers du changement aspirent à transformer leur vie dans toutes ses dimensions. La permaculture humaine porte donc non seulement sur l’agriculture, mais aussi sur la culture, incluant l’économie, l’habitat et les relations entre les individus.

Ce manuel, richement illustré par Marie Quilvin, regorge d’informations et d’exemples inspirants pour retrouver notre appartenance profonde à la nature et adopter un mode de vie plus éthique, moins prédateur. Il propose des outils et des exercices ludiques pour stimuler notre créativité, découvrir notre niche personnelle, créer des équipes de travail unies, établir des designs permaculturels et (re)découvrir nos liens vitaux avec l’eau, le sol et la forêt. Un chapitre consacré à l’alimentation nous apprend aussi comment se nourrir grâce aux algues et aux insectes – un immense potentiel nutritif pour l’avenir.

Unique en son genre dans le monde francophone, Permaculture humaine est conçu pour nous accompagner pas à pas dans cette Transition et nous aider à mettre nos talents au service de notre environnement. Il est grand temps d’anticiper le changement plutôt que de le subir!

 

terre-vivante-meubles-et-deco-en-palettesMes meubles et ma déco en palettes – 17 modèles pour débuter, Françoise Manceau – Guilhermond, Terre Vivante, 2016, 96 pages.

Le bois de palette est le matériau de récup’ par excellence! Ce livre vous donne des explications détaillées et des pas à pas illustrés pour réaliser fauteuil, table basse, étagère… Au sommaire :

  • De très jolis meubles « faits maison » à un prix imbattable!
  • Un livre pour les débutants, avec 17 modèles de meubles et d’objets décoratifs simples et faciles à fabriquer.
  • L’acquisition d’un savoir-faire permettant ensuite de personnaliser voire même d’imaginer ses propres créations.
  • De quoi meubler et décorer son intérieur avec charme.
  • Temps de travail moyen pour réaliser un meuble en palettes : moins de 4 heures! Coût moyen avec les fournitures : moins de 10 €!
  • Des explications claires et précises, illustrées grâce à de très jolis dessins en pas à pas.
  • Des photos de modèles une fois réalisés qui donnent envie de se mettre à l’ouvrage immédiatement!
  • La satisfaction de faire un geste pour la planète, en récupérant et en recyclant un matériau usagé pour lui donner une seconde vie, encore plus belle!
  • Un livre pour les apprentis bricoleurs, les petits budgets… et toute personne aimant les loisirs créatifs.

 

Cinq chantiers pour changer le Québec, IRIS, Écosociété, 2016.

Pour sortir de la seule critique des élites au pouvoir, l’IRIS a décidé de brasser la cage. Quelles seraient les politiques qu’un gouvernement au service du bien commun pourrait mettre en branle dans un premier mandat? Dans cet exercice de politique fiction, les chercheur.e.s passent de la réaction à la proposition à travers cinq chantiers prioritaires : la réduction du temps de travail, la démocratisation de l’économie et des lieux de travail, la solidarité sociale, l’occupation du territoire et la transition écologique. Il en ressort un éventail d’alternatives concrètes et audacieuses pour changer le Québec, à l’opposé des politiques d’austérité. Loin de vouloir imposer un plan déjà défini, l’idée est de lancer des débats. Avec le désir d’inspirer, au bout du compte, un certain goût pour l’audace et l’ambition collective. Vous embarquez?

 

flammarion-je-ne-sais-pas-pondre-l-oeuf-josee-blanchetteJe ne sais pas pondre l’oeuf, mais je sais quand il est pourri, Josée Blanchette, Flammarion, 2016, 368 pages.

Le livre que l’auteure aurait voulu lire avant de recevoir son diagnostic de cancer. Essai, récit, exercice de réflexion très instructif, ce travail journalistique minutieusement documenté aborde la question du cancer à travers l’expérience personnelle de Josée Blanchette et les témoignages qu’elle a reçus. Cette enquête sur un sujet majeur donne la parole à de nombreux spécialistes lucides et parfois critiques. 

 

Les souffrances invisibles – Pour une science du travail à l’écoute des gens, Karen Messing, Écosociété, 2016, 232 pages. Traduit de l’anglais par Marianne Champagne.

Karen Messing a consacré sa vie à la santé des travailleurs et des travailleuses et à « l’invisible qui fait mal ». À travers le récit de son parcours professionnel, d’abord de généticienne puis d’ergonome, l’auteure démontre comment certains environnements de travail rendent les gens malades, en particulier les femmes. Des ouvriers d’usine exposés à des poussières radioactives aux préposées au nettoyage, en passant par les caissières, les serveuses ou les enseignantes, elle s’est employée à porter leur voix dans les cercles scientifiques.

L’écart entre la réalité des scientifiques et celle des travailleurs et travailleuses de statut social inférieur est d’ailleurs à l’origine de graves problèmes de santé qui sont généralement ignorés, soutient l’auteure. Pour combler ce « fossé empathique » qui empêche les scientifiques d’orienter correctement leurs recherches, il est primordial d’écouter attentivement les travailleurs et travailleuses parler de leurs difficultés et de tenir compte de leur expertise. Karen Messing plaide également en faveur d’une pratique scientifique davantage interdisciplinaire.

Lier l’intime au politique, voilà le vaste défi auquel nous invite Karen Messing dans cet essai très personnel qui devrait interpeller autant les employeurs et les scientifiques que les syndicats et le grand public.

« Les souffrances invisibles est un ouvrage important qui nous informe sur combien mal informés et mal avisés nous sommes en regard des problèmes de stress et de pollution vécus par les masses laborieuses, auxquels on pourrait remédier si on les prenait au sérieux et si on se donnait la peine d’écouter ce qu’en disent eux-mêmes les travailleurs et travailleuses. » – David Suzuki, environnementaliste et généticien

 

le-droit-face-aux-ondesLe droit face aux ondes électromagnétiques, Olivier Cachard, LexisNexis, 2016, 333 pages.

Portables, ordinateurs, antennes relais s’inscrivent chaque jour un peu plus dans notre quotidien. Ces outils high tech émettent des ondes électromagnétiques de différentes puissances et suscitent des interrogations concernant leurs impacts sur notre santé.

Suite à ces inquiétudes grandissantes la loi du 9 février 2015, dite « loi Abeille », marque une étape décisive concernant les réponses juridiques liées à l’exposition aux ondes électromagnétiques.

Destiné aux avocats, aux décideurs politiques, aux médecins, au milieu associatif, et au grand public, cet ouvrage a pour ambition de présenter de façon concise les questions juridiques à la lumière des données scientifiques et techniques.

« La difficulté ici est que les technologies recourant aux champs électromagnétiques évoluent très rapidement, avant même que les effets sur la santé et l’environnement aient pu être suffisamment investigués et éprouvés par la science ; ce qui explique de fait que la législation et le droit ne puissent s’adapter en temps réel. », annonce l’auteur Olivier Cachard au début de son ouvrage.

Cette première étude est essentielle à la bonne compréhension du contentieux lié aux effets néfastes des ondes électromagnétiques.

Agrégé des Facultés de droit, Olivier Cachard est professeur à l’Université de Lorraine. Doyen honoraire de la Faculté de droit de Nancy, il est membre de l’Institut François Gény, et de l’Académie Lorraine des Sciences. Il a été invité dans de nombreuses universités étrangères. Il est avocat à la cour d’appel de Metz.

 

les-ondes-nocives-jacques-mandorla-grancherLes ondes nocives : les solutions pour se protéger des ondes, Jacques Mandorla, Grancher, 2016, 448 pages.

Nous baignons en permanence dans un univers où circulent toutes sortes d’ondes : gravitationnelles, magnétiques, sonores, sismiques, telluriques et électromagnétiques. Or, nous nous demandons souvent si cette « pollution électromagnétique » (ou « electrosmog » comme disent les Anglo-Saxons) est réellement nocive pour notre santé. À chaque fois que nous utilisons notre téléphone portable en liaison avec une antenne-relais, que nous connectons notre ordinateur ou notre Smartphone à une borne Wi-Fi, que nous cuisinons sur une plaque à induction ou au four à micro-ondes, ces appareils dits « connectés » ou truffés d’électronique émettent des ondes électromagnétiques artificielles qu’on ne trouve pas dans la nature. De plus en plus de chercheurs du monde entier estiment que ces ondes ne seraient pas étrangères à l’apparition de symptômes comme le syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques, responsable de l’apparition d’une nouvelle catégorie de malades : les « électrosensibles ». Certains scientifiques tirent même la sonnette d’alarme, affirmant que ces ondes causeraient des cancers ou d’autres maladies graves. D’autres, cependant, affirment qu’elles ne présentent aucun danger. Ce livre, après avoir analysé les différentes ondes auxquelles nous sommes exposés, fait le point sur leurs éventuels risques pour la santé en s’appuyant sur des études scientifiques et des faits relayés dans la presse et présente les différents moyens de s’en protéger.

 

environmental-sensitivities-symposium-text-book2016 Environmental Sensitivities Symposium, collectif, 2016, Linda Curran, 240 pages.

Ce livre rassemble la sagesse et l’expertise de quinze experts des hypersensibilités environnementales. Vous en apprendrez davantage sur les différentes maladies environnementales et leurs causes, ainsi que sur ce qu’il faut faire pour les atténuer. Cette œuvre fut dirigée avec passion par l’Australienne Lucinda Curran, qui fut motivée par son expérience personnelle. Mme Curran combine habilement ses connaissances et ses compétences en tant que praticienne de médecine chinoise avec sa formation de biologiste du bâtiment pour aider les gens à assainir leur environnement domestique. Passionnée par l’autonomisation des gens qui veulent améliorer leur état de santé en adaptant leur environnement, elle les aide à faire des choix éclairés, leur fournissant des solutions viables permettant de rendre le monde plus sûr pour tous. Ce livre regroupe les textes présentés lors d’un symposium sur les sensibilités environnementales qu’elle a organisé en 2016.

 

Entrées de Zone, Daniel Blouin, Le Dauphin Blanc, 2016, 2014, 172 pages.

Après le grand succès commercial et médiatique obtenu avec son premier ouvrage, Daniel Blouin récidive avec Entrées de Zone, une suite naturelle de Sorties de Zone. Dans les dernières pages de Sorties de Zone, Daniel exprimait le souhait de devenir un spécialiste des changements de vie. Et son souhait s’est réalisé. Son changement de carrière est raconté dans ce nouveau livre.

 

ada-wayne-dyer-entrer-au-coeur-du-silenceEntrer au cœur du silence (CD inclus), Wayne W. Dyer, AdA, 2016.

La pratique de la méditation nous entraîne dans un fabuleux voyage au cœur du silence qui sépare chacune de nos pensées, là où nous attendent tous les avantages d’une vie saine, sereine, sans stress et sans fatigue. Méditer tous les jours, c’est s’immiscer dans l’espace qui sépare nos pensées et prendre contact avec l’énergie créatrice de la vie elle-même. Dans ce livre édifiant, le Dr Wayne W. Dyer nous présente une technique de méditation pour prendre consciemment contact avec Dieu, telle qu’elle était pratiquée par les maîtres anciens. Vous avez le potentiel pour devenir un instrument du bien supérieur et un véritable faiseur de miracles dans votre propre vie. Personne, ni le gouvernement, ni aucun groupe religieux, ne peut légitimement prétendre le faire à votre place. « En fait, nous dit le Dr Dyer, je suis d’accord avec Carl Jung quand il dit que la principale fonction d’une religion organisée consiste à veiller à ce que les gens ne fassent pas directement l’expérience de Dieu. » (Le Dr Dyer vous invite à vivre cette expérience grâce à la technique de méditation présentée sur le CD ci-joint.) Quand vous aurez maîtrisé l’art d’entrer dans le silence, d’y demeurer de façon prolongée, et d’en transposer les bienfaits dans le monde matériel, vous pourrez sans hésiter répondre à la question : « Pourquoi méditer? »

 

L’Âme délivrée – Un voyage par-delà vous-même, Michael A. Singer, Ada, 2014.

Quel effet cela vous ferait-il d’être délivré de vos insuffisances et de vous élancer par-delà vos propres limites? Que pouvez-vous faire chaque jour pour trouver cette paix et cette liberté intérieures? L’Âme délivrée offre une réponse simple et profondément intuitive à ces questions. Que vous exploriez pour la première fois votre espace intérieur ou que vous ayez choisi de consacrer votre vie à ce voyage intime, ce livre transformera votre relation avec vous-même et le monde autour de vous. L’Âme délivrée attire d’abord votre attention sur la relation que vous entretenez avec vos pensées et vos émotions afin de vous aider à découvrir la source et les fluctuations de votre énergie intérieure. L’auteur approfondit ensuite ce que vous pouvez faire pour vous libérer des pensées, des émotions et des modèles énergétiques qui limitent votre conscience. Finalement, avec une clarté parfaite, ce livre vous ouvre la porte sur une vie vécue dans la liberté de votre être le plus intime.

Vous aimeriez aussi
Le mur qui respire : mythes et réalités
Parement de bois : les meilleures pratiques d’installation (réservé)
Lectures printanières
L’autoconstruction en paille selon Kate Alvo (réservé)

Laisser un commentaire