Subventions et terrains gratuits contre l’exode des jeunes Estriens

Subventions et terrains gratuits contre l’exode des jeunes Estriens

 

Cette année, la Municipalité d'East Hereford a octroyé gratuitement trois terrains d'une valeur de 7 500 $ pour y construire sa maison.

Cette année, la Municipalité d’East Hereford a octroyé gratuitement trois terrains d’une valeur de 7 500 $ pour y construire sa maison.

Où s’installer quand on vient de terminer ses études et qu’on recherche la quiétude et la tranquillité? Cette question, plusieurs jeunes Québécois se la posent chaque année. Diplôme en poche, ces jeunes sont en quête d’un emploi stimulant et d’un milieu de vie accueillant et durable. Cette terre d’accueil, où la trouveront-ils? Et que font les municipalités pour les attirer et les retenir?

Pour Clément Roy et Véronique Fontaine, un jeune couple d’East Hereford, l’établissement passait par un retour dans leur région d’origine, l’Estrie. Après avoir terminé ses études en droit, Clément a décidé de tout remballer et d’effectuer un retour aux sources. Il s’est joint à l’entreprise familiale spécialisée en aquaculture durable et responsable, la Ferme piscicole des Bobines. Originaire de Saint-Malo, en Estrie, Véronique Fontaine a décidé, elle aussi, d’embarquer dans cette belle aventure avec son conjoint après avoir exercé le métier de secrétaire pendant quelques années. « Pour nous, c’était l’occasion de participer au virage vert de l’entreprise, lequel nous tenait grandement à cœur », soutient Véronique. Clément est d’ailleurs devenu associé majoritaire, assurant du même coup la relève de l’entreprise.

Après avoir terminé ses études en droit, Clément Roy a décidé de se joindre à l'entreprise familiale qu'il dirige aujourd'hui. Il a même convaincu sa conjointe Véronique Fontaine de participer au virage vert de la compagnie.

Après avoir terminé ses études en droit, Clément Roy a décidé de se joindre à l’entreprise familiale qu’il dirige aujourd’hui. Il a même convaincu sa conjointe Véronique Fontaine de participer au virage vert de la compagnie.

Pour favoriser l’inode
Même si, chaque année, de jeunes Québécois empruntent la même voie que Clément et Véronique, la situation est loin d’être toujours rose dans les zones rurales. À l’instar de plusieurs régions de la province, l’Estrie fait face à une tendance démographique préoccupante depuis quelques années. Entre 2001 et 2006, la moitié des municipalités de la région affichait une décroissance démographique. Le bilan s’annonce encore plus critique dans les régions rurales alors que le vieillissement de la population risque d’accentuer les pertes démographiques déjà enregistrées.

C’est pourquoi certaines municipalités ont décidé de collaborer avec Inode Estrie, une stratégie régionale d’accueil et d’établissement, et d’attaquer le problème de front en menant des actions pour devenir plus attractives. Le terme inode réfère au contraire de l’exode et a été utilisé par l’Université de Sherbrooke pour définir les stratégies à mettre en place pour contrer l’exode des cerveaux.

Scotstown attire de nouveaux résidants avec ses nombreuses maisons ancestrales disponibles à prix abordable.

Scotstown attire de nouveaux résidants avec ses nombreuses maisons ancestrales disponibles à prix abordable.

Par exemple, la Municipalité de Scotstown a décidé de miser sur la valeur patrimoniale des bâtiments afin d’attirer de nouveaux résidants. Dans cette petite communauté de 558 habitants, plusieurs maisons ancestrales sont disponibles pour les futurs acheteurs, et ce, à un coût abordable. Les éventuels propriétaires doivent toutefois avoir l’esprit de bricoleur et être prêts à investir temps et argent afin de rafraîchir leur nouvelle demeure. Grâce à sa politique d’aide à l’achat et à la rénovation de résidences, la Municipalité offre des crédits d’impôt foncier aux propriétaires qui veulent rénover ou construire une maison. La Caisse Desjardins des Hauts-Boisés a décidé quant à elle de mettre la main à la pâte en octroyant à ceux qui contractent une hypothèque avec elle des subventions de 1 000 $ pour l’achat d’une maison existante et de 2 000 $ pour la construction d’une nouvelle résidence. De plus, la Municipalité peut compter sur la présence d’infrastructures importantes pour les jeunes familles, comme une école primaire, une maison des jeunes et un petit centre culturel.

Quand Clément Roy et Véronique Fontaine ont pris la décision de s’installer à East Hereford, petite municipalité de 325 habitants, ils étaient conscients que la construction de leur maison s’accompagnerait d’importantes dépenses. Afin d’aider les jeunes familles dans leur établissement, la Municipalité d’East Hereford a tablé sur une politique d’accès à la propriété. En collaboration avec la Caisse Desjardins des Verts-Sommets, la Municipalité offre des subventions pouvant totaliser jusqu’à 5 000 $ pour l’achat ou la construction d’une première résidence. La politique prévoit également l’octroi, sans frais, d’un terrain d’une valeur de 7 500 $ pour y construire sa maison. Trois terrains étaient disponibles pour les nouveaux acheteurs cette année.

La maison de Clément et de Véronique.

La maison de Clément et de Véronique.

Ces mesures donnent un coup de pouce bien apprécié aux nouveaux propriétaires. Clément et Véronique ont d’ailleurs bénéficié des subventions offertes par la Municipalité et la Caisse Desjardins lors de la construction de leur maison sur le terrain adjacent à l’entreprise. « Nous devions absolument nous installer à côté de la ferme pour être présents en cas d’urgence. Ces subventions nous ont donc permis de le faire à moindres coûts », explique Véronique. Le couple a profité de ces économies pour installer un système géothermique qui puise l’énergie du sol de façon écologique et réduit les coûts de chauffage et de climatisation jusqu’aux deux tiers. Comme quoi l’impact des stratégies favorisant l’accueil et l’établissement peut dépasser le cadre démographique!

Pour en savoir davantage :
http://inodeestrie.qc.ca/

Auteur

Dernières publications

2 Responses

  1. Lasnier,Diane

    Quel beau projet! j’aimerais bien en faire partie.
    Je suis une ancienne résidente des cantons de l’est. Je suis à la recherche d’un endroit tranquille pour prendre ma retraite dans un environnement sain et agréable en tenant compte de l’entraide entre citoyens. Est-ce qu’il y a un programme valide pour accéder à une propriété pour les gens du troisième âge?
    Merci de me répondre.

Laisser un commentaire

Oui Non